Le club formateur de Jean Baleke réclame de l’argent à Mazembe

L’affaire du transfert de Baleke Othos du Liban en Tanzanie semblable à une promenade de santé, vient de révéler des dessous des cartes. FC Babeti ya sika club formateur du joueur réclame sa part du gâteau de toutes les gymnastiques dont a été victime son joueur, part qui traîne encore entre la coopération Jeunesse Sportive de Kinshasa et Tout-puissant Mazembe. Somme qui se lève à 20.000$, soit 10%.

Pour la petite histoire, Baleke Othos est un joueur formé au FC Babeti ya sika de Mbandaka entre 2016 et 2018. Le club a voulu lui trouver une place dans un club zambien, mais les démarches n’ont pas abouties. Chose qui fera en sorte que le natif de Mbandaka se retrouve à Kinshasa pour une possible signature en Arabie Saoudite.

Le feuilleton lève ses rideaux !

En quelque sorte libre attendant l’aboutissement du dossier vers un aménagement en Arabie Saoudite. Baleke Othos va ensuite intégrer le club Standard de Lemba pour garder la forme. ayant affolé les compteurs entre 2019-2020, il va susciter ensuite l’intérêt de la Jeunesse Sportive de Kinshasa qui a voulu l’avoir comme étant l’un de ses joueurs permanents. Selon la source proche du club Babeti ya sika, Standard a fais savoir à JSK que le joueur n’était pas le leur. Précision

Cependant, Standard de Lemba va quand-même prêter ce talent pur à JSK, qui effectuait sa montée en Ligue 1 en 2020 lors de la 26ème édition. Jean Baleke Othos va alors, être la patte offensive sans précédent du club kinois. Réussissant même pour sa première saison en championnat national d’élite à installer ses marques au royaume des buteurs (14 buts), là où résidait des joueurs comme Jackson Muleka, Fiston Mayele ou encore Dark Kabangu.

Accord des principes tripartite trouvé, mais Mazembe se distingue dans le mal !

Avec déjà des avant-centres comme de Ulimwengu, Joël Beya et autres, le Tout-puissant Mazembe n’est pas rassasié et veut lui aussi s’offrir les services en attaque de Jean Baleke Othos serial buteur de JSK. C’est la fin du prêt normalement, Othos doit donc retourner dans son club formateur, mais les billets verts proposés par Mazembe sur lui, retient le regard éblouit de JSK. Accord trouvé en 2021, 125.000$, retenez le bien, car c’est la pomme de discorde. Pourtant JSK en voulait toujours, mais bon que faire…

Mazembe avance 100.000$ à JSK et s’offre Baleke Othos, promettant de rajouter les 25.000$ restants. Blessé dans son être intérieur, car étant ignoré, FC Babeti ya sika décide de contre-attaquer en portant l’affaire devant la FECOFA en vue d’obtenir gain de cause.

À en croire les mêmes câbles qui nous ont contacté, toujours en 2021, la FECOFA avait mis autour d’une table, toutes les 3 parties afin de signer un document qui attestait que Mazembe allait apporter la somme restante auprès de la fédération qui elle, à son tour le repartirais comme celà le devrait, c’est-à-dire, 20.000$ au club formateur et les 5.000$ restants à JSK. Qu’en est-il ce jour ?

Mazembe abuse du temps et de sa notoriété !

Depuis la signature de toutes les parties du procès verbal de cette réunion en 2021, deux ans après, le Tout-puissant Mazembe a fais faire le tour du monde à Baleke. Prêté d’abord à Nejmeh (D1 libanaise), mais là l’aventure s’est terminée si tôt. Cette année, Jean Baleke Othos rejoins le Simba SC en Tanzanie en cours de saison et retrouve peu à peu ses marques, en devenant par ailleurs l’homme fort des lions toute compétition confondue.

En clair, le Tout-puissant Mazembe veut berner les deux autres parties. Malhonnête. Les dirigeants du club cher au chairman Moïse Katumbi qui lui, ne prône que sans cesse le respect des principes et l’honnêteté, ne piétinent-ils pas de leurs pieds toutes ses valeurs par cette affaire ? Que fais la FECOFA pour rappeler le Tout-puissant Mazembe au respect de cet accord vieux de 2 ans ? Plutôt, S’en souviens t-il encore ?

Le club formateur de Jean Baleke Othos ne demande pas plus, juste que justice soit établie dans ce dossier… Jusqu’à quand Mazembe va-t-il être le bourreau de plus faibles que lui ?

Source: leopardsportafrique.com

vous pourriez aussi aimer