La réaction de l’ancien sélectionneur du Maroc sur quelques joueurs marocains :  » Il fallait être là quand on est allé souffrir à Kinshasa, ils changent d’avis quand il y a un mondial »

L’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas du Maroc, Vahid Halilhodzic s’est attaqué violemment à certains internationaux marocains qui disputent la Coupe du Monde Qatar 2022, sans pour autant participer aux éliminatoires.

Viré de la sélection à la veille du mondial, le technicien franco-bosnien s’est lâché sur son ancienne équipe et évoque notamment les conditions difficiles pour atteindre cette Coupe du Monde.

« Certains refusaient de jouer pour le Maroc parce qu’ils avaient des entourages qui préféraient qu’ils jouent pour l’Espagne, l’Italie ou la France. Et après, ils changent d’avis quand il y a une Coupe du Monde », a-t-il déclaré.

Et Vahid Halilhodzic d’ajouter :  » Il fallait être là quand on est allé souffrir à Kinshasa ou en Guinée pendant le putch militaire ».

Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui avaient refusé de prendre part à la double confrontation qui a opposé les Léopards de la République Démocratique du Congo aux Lions de l’Atlas du Maroc, dans le cadre des barrages de la Coupe du Monde Qatar 2022, prévus le 25 et 29 mars dernier à Kinshasa puis à Casablanca.

Le sociétaire de Chelsea, Hakim Ziyech avait annoncé sa retraite internationale, en février dernier, après avoir été écarté de la séléction à la veille de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Cameroun 2022) pour indiscipline.

« Je ne reviendrais pas en sélection. C’est ma décision finale. C’est clair pour moi. Je me concentre sur mon club maintenant. Je comprends la décision des supporters, je suis désolé pour eux », avait-il déclaré.

De l’autre côté, le latéral droit du Bayern Munich, Noussair Mazraoui n’avait plus porté le maillot de la sélection marocaine depuis le 13 novembre 2020, suite à une mésentente avec Vahid Halilhodzic, juste après la rencontre qui a opposé le Maroc à la Centrafrique, aux éliminatoires de la CAN 2022./opinion-info.cd

vous pourriez aussi aimer