Ligue Europa : grâce aux buts de Chancel Mbemba et un triplé d’Aubameyang, Marseille bat l’Ajax Amsterdam et se qualifie pour les 16es de finale

L’Olympique de Marseille de Chancel Mbemba s’est imposé face aux Néerlandais (4-3) ce jeudi soir grâce notamment à trois buts de son attaquant gabonais.

Au terme d’un match fou, Marseille s’est imposé ce jeudi soir en Ligue Europa face à l’Ajax Amsterdam (4-3). Pas rassasiés du match aller complètement débridé aux Pays-Bas (3-3), Marseillais et Amstellodamois ont refait le spectacle ce soir au stade Vélodrome malgré leurs faiblesses du moment et leur manque de confiance. Pour lancer idéalement l’OM, Pierre Emerick-Aubameyang a profité du travail d’Ismaïla Sarr, déséquilibré dans la surface par Hato, pour ouvrir le score sur penalty (1-0, 9e).

On croyait les joueurs de Gennaro Gattuso dans une situation idéale, l’euphorie n’aura duré que quelques secondes. Brobbey, dans la minute qui suit, a égalisé après un superbe une-deux joué avec Berghuis (1-1, 10e). Tout était à refaire pour les Marseillais, sauvés une première fois par Lopez (14e) puis malheureux sur le doublé refusé pour Aubameyang en raison d’une position de hors-jeu (23e). Brouillon dans le jeu et sur un fil défensivement, l’OM s’en est alors remis à son duo Clauss-Mbemba, efficace sur coup de pied arrêté.

Aubameyang, génial puis sauveur

Le Français au corner, le Congolais à la conclusion de la tête – comme sur la pelouse de l’AEK Athènes (2-0) lors de la 4e journée – et le Vélodrome pouvait exulter une seconde fois (2-1, 27e). Avant de soupirer encore dans la foulée lorsque Brobbey, encore lui, a inscrit le but du 2-2 au milieu d’une défense marseillaise passive (29e). Les deux formations rentraient aux vestiaires à la pause sur le même score qu’au match aller mais la soirée allait vite rebasculer. Dès la 48e minute, Aubameyang s’est offert un doublé d’un somptueux retourné acrobatique sur un centre d’Harit (3-2, 47e). Un geste génial qui a laissé de marbre Gattuso, soucieux de ne pas revivre le même scénario de l’égalisation une troisième fois.

L’entraîneur italien pouvait souffler, le match semblait avoir choisi son vainqueur après l’expulsion du Néerlandais Berghuis (63e), coupable d’un tacle dangereux sur le décevant Correa. Mais l’OM aime visiblement se mettre des bâtons dans les roues, même en supériorité numérique. L’Ajax a arraché le 3-3 grâce à Akpom (3-3, 79e), laissant penser que ces deux équipes malades étaient condamnées à se partager les points. Une issue finalement refusée par Ramaj, le gardien d’Amsterdam, qui a tapé avec son poing le visage de Sarr après une sortie aérienne aussi incompréhensible que ratée. Une aubaine pour Aubameyang, qui n’a pas tremblé dans les derniers instants pour offrir la victoire aux siens (4-3, 93e) et se distinguer par un triplé dont deux penaltys. Au bout d’une suspense et d’une folie désordonnées, les Marseillais se qualifient pour les 16es de finale de la compétition et joueront la première place, qui leur appartient ce soir, face à Brighton (vainqueur d’Athènes 1-0) lors de la dernière journée du groupe B.

vous pourriez aussi aimer