Crise à la Fédération de Boxe : Des athlètes contestent la réélection du Comité Luyoyo et mettent en place une équipe provisoire

Une semaine après l’élection à la Fédération congolaise de boxe (FCB), plusieurs boxeurs dont l’ancien champion du monde Manda Mukadi, ont désavoué le comité réélu que dirige le général Ferdinand Ilunga Luyoyo, pour violation des textes et vice de procédure constatés lors de la dernière assemblée générale extraordinaire et élective. 

C’était au cours d’un point de presse tenu lundi 07 février 2022 à Kinshasa, que ces athlètes ont manifesté leur mécontentement vis-à-vis des méthodes de fonctionnement qu’impose Ferdinand Luyoyo qui, selon eux,  fait preuve de « dictature militaire » au sein de cette Fédération. 

À en croire ces nouveaux et anciens boxeurs, les élections organisées par F. Luyoyo n’ont pas respecté les textes légaux notamment l’arrêté 020/97, ainsi que la procédure exigée dans la loi sportive, promulguée en 2011 par l’ancien président de la République, Joseph Kabila.

Au cours desquelles élections,  l’administration des sports n’avait pas mandaté son délégué pour homologuer le résultat de ces assises. Ce qui sous-entend que ces élections restent illégales.

Par conséquent, des boxeurs (anciens et nouveaux) ont décidé de gérer cette crise à leur manière, en mettant en place un comité provisoire dirigé par Manda Mukadi, avec pour mission principale :  organiser les élections démocratiques, crédibles et transparentes. 

« Nous n’avons qu’un seul objectif, c’est de redorer l’image de la FCB. Nous prenons les choses en mains pour remettre le train de la boxe sur le rail. Plus de dictature au niveau de la boxe« , a lâché Manda Mukadi. 

Ci-dessous, la composition de ce comité provisoire

Président : Mukadi Manda

1er V/P : Franck Monzelo Sese

2è V/P: Yves Bokota

3è V/P: Mamba Shako

4è V/P : Edde Bolondo

Secrétaire Général : À pourvoir 

SGA : À pourvoir 

Trésorière Générale : Suzanne Muadi

TGA : Elvis Ngoyi

7sur7

vous pourriez aussi aimer