Football-Sondage: La RDC alertée par la fifpro et l’ UFC sur les statuts des joueurs.

L’UFC, l’Union des Footballeurs Congolais, syndicat autonome des praticants du ballon rond et la FIFPRO ont au cours de la Conférence-Débat co-organisée avec Action pour le sport (APS) en partenariat avec l’asbl Pour voir Clair (PVC) le jeudi 8 février, donné chiffres à l’appui les statistiques du danger que courent les footballeurs en RDC.

Des chiffres qui font peur ou mieux effraient.

Laguine Kisangani, un des orateurs en la salle Munzihirwa du lycée Sacré-Cœur (Gombe), l’a confirmé devant les dirigeants des clubs, les journalistes sportifs et d’autres personnalités du monde de sport présents.

Tenez, sur le plan social:-52℅ de joueurs obtiennent un soutien médical.

-57% d’entre eux n’ont pas de congé annuel.

-45% touchent un salaire précaire.

-35% n’ont pas un niveau d’étude acceptable.

Des statistiques alarmantes auxquelles, il faudrait la frustration liée aux harcèlement et violences directs dont les joueurs et coaches font objet.

-25% de footballeurs congolais sont victimes des violences des fanatiques.

-39% subissent des ménaces desdits fanatiques.

-Pire encore 49% se disent avoir été ou être frustrés ou harcélés durant leurs carrières par non seulement les fans mais aussi leurs staffs dirigeants.

Un autre danger qui guêtte nos footballeurs est le trucage ou manipulation des matches communement appélé corruption dans notre milieu.
Ici, 31% disent avoir éte conctatés pour saboter les matches.

Tout ceci, associé à l’état d’insécurité de nos stades donne un cocktail de signes qui font de notre football un monde dangereux par excellence de la planète.

Beaucoup d’efforts sont à fournir dès cette année pour pallier à cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.