Football: « Les statuts des clubs et des transferts en RDC à la Une de la modernisation du football international. »

C’est autour de ce thème que les orateurs du jour ont exposé devant les sportifs le jeudi 08 février 2018.

Laguine Kisangani a mis en évidence le caractère dangereux du football en RDC.

Dieudonné Landu, secrétaire général de l’UFC/Fifpro, a expliqué avec détails les avantages que la RDC aura en cas de respect de normes de transfert énoncées par la FIFA dans la mise en oeuvre du statut professionnel recherché.

Bien avant les deux, Me Emmanuel Kande Kalombo, Manager de la licence CAF à la FECOFA, a éclairé l’opinion sur les contraintes et les résistances des clubs dans le respect du processus de l’octroi des licences tel que lancé en 2012 par la CAF.
Et pourtant celui-ci prône d’abord l’amélioration des conditions des footballeurs.

Le SG de la Linafoot a épinglé les critères de base pour qu’un club ait le statut de professionnel; critères au nombre de cinq.

1° L’aspect infrastructures
  • Avoir un siège social: adresse physique bien connue;
  • Etre en possession d’un terrain d’entraînement;
  • Avoir un stade praticable;
  • Posséder un camp d’internement.
2° L’aspect Administratif
  • Exigence d’avoir un secrétaire administratif permanent et sous contrat avec le club.
    Il veille au bon fonctionnement du club et établit la politique de celui-ci.
3° L’aspect sportif
  • Mise en place de la politique de formation et d’encadrement des jeunes ou mieux mettre sur pied les équipes d’âge (U17 et U20).
  • Un entraineur titulaire porteur d’un diplôme de licence A.
  • Les coaches adjoints tenant d’un diplôme B.
4° L’aspect juridique
  • Posséder une nature voire personnalité juridique (asbl, sprl, sarl…)
5° L’aspect financier

Un club pro doit avoir un directeur financier. 

  • Il doit élaborer un budget et le rendre public.
  • Il est, comme le secrétaire administratif indépendant du comité et donc sous contrat avec le club.
  • Il doit évaluer les entrées et sorties du club, mettre sur pieds des stratégies de renflouement de la caisse du club. Le club doit informer également sur leur mode de financement ( cotisations, droits télés, vente des produits dérivés ou subventions de l’État).

Après chaque exposé, modérateur Fleury Dala du jour a intercalé les interventions par des séries interactives.
Durant 3 heures, ce partage s’est déroulé au centre Bethanie de la paroisse Sacre Coeur de la Gombe soit de 13h à 16h.

Sportrdc.com

Laisser Un Commentaire

vous pourriez aussi aimer